DIOGO OLIVEIRA SORT PAR LA GRANDE PORTE

Alors que la trêve estivale bat de son plein gré et que nos joueurs sont actuellement en congé sportif, à travers cette première interview de mettre Diogo à l’honneur. En effet, après 3 années au club, il a fait le choix de mettre un terme à sa carrière de handballeur. Diogo reviendra notamment sur ses années au plus haut niveau et pour finir, il nous en dira plus sur sa reconversion !

1) Peux-tu nous parler un peu de ton parcours pour débuter cette interview ?

« J’ai débuté à 9ans à Santo Tirso dans ma ville Natale où j’ai fais ma formation pour arriver à l’équipe première, je me suis fais repérer et à 21 ans j’ai joué en D1 portugaise à Xico Andebol puis l’année d’après à Ada Maia. Par la suite, je suis retourné à Santo Tirso pour aider le club à monter en D1 ce qui a été fait au bout de 2 ans.
En 2014 je quitte mon pays pour signer à Vigo en Espagne, où après une saison dans le top 20 des meilleurs buteurs de D2 espagnole, j’ai atterri en France, à Cernay (Alsace) et puis au HBGR où je suis resté pendant 3 belles saisons ».

2)Tu as évolué dans plusieurs pays. On peut imaginer, que tu as dû remarquer beaucoup de choses différentes sur le terrain ou en dehors ? As-tu des exemples ? 

« Oui, effectivement, selon les pays, la façon de jouer est complètement différente, au Portugal la tactique et le jeu sont des choses moins structurés, la plus grande partie des clubs sont amateurs, en Espagne les joueurs sont plus techniques et polyvalents, en France, je trouve le hand beaucoup plus physique et standardisé ».

3) Jouer au Portugal, en Espagne et en France t’a donc permis de voyager beaucoup. Que vas-tu retenir de ta carrière ? 

« Ce que le hand m’a apporté, c’est de pouvoir parler 4 langues, d’avoir joué une compétition européenne, et les liens que j’ai pu créer avec certains joueurs et entraîneurs ».

4) Quelles vont être tes nouvelles occupations ? Vas-tu rester dans le monde du sport ? 

« À partir de la saison prochaine, je serai entraîneur de l’équipe 1 du CS Marguerittes en ayant comme projet de passer mes formations d’entraîneur et de faire monter le club au plus haut niveau possible ! ».

5) Si tu devais garder un souvenir de ton passage au HBGR ?

« Le souvenir que je peux garder du HBGR, c’est la rencontre avec ma femme, et bien sûr la salle des Eyrieux avec à chaque match les supporters à fond pour nous soutenir ! ».

6) Souhaites-tu faire passer un dernier mot à nos supporters ?  

« Remercier les supporters qui sont toujours présents et motivés. Je pense que c’est grâce à eux que le club peux perdurer en N1 et peut-être visé plus haut ».

« Merci à toi pour cet entretien, ça a été un plaisir pour moi… Je vous souhaite bonne chance pour l’avenir ! ».

Merci pour ce que tu as apporté au club Diogo et bonne continuation pour la suite !

Mickaël Nassieu     

 

Laisser un commentaire